Bio

Lorsqu’on entend au loin un concert de First Draft, on imagine quatre ou cinq musiciens sur scène. C’est en s’approchant de plus près qu’on découvre une acrobate batteuse-chanteuse et un bassiste-alchimiste passionné faisant apparaître à travers son pédalier et ses amplis un large spectre de sons qui remplissent l’espace et créent l’illusion du nombre, sans boucles ni samples.

Né en 2016 à Tours, le duo incarné par Marine Arnoult et Clément Douam convertit sa sensibilité en énergie brute, empruntant au brit rock, stoner, post rock et shoegaze. Le chant est mélodique, viscéral, tour à tour calme et puissant, doux et énergique à l’image du son de First Draft. On peut y trou- ver des empreintes de Foals, Tool, Shannon Wright, Tesseract, Norma Jean ou encore Queens of the Stone Age.

First Draft sort son premier album « Irony and Smiles » en octobre 2018, et ne cesse de le défendre sur scène depuis. Le groupe prévoit une nouvelle tournée d’une vingtaine de concerts pour l’année 2020 avant de retourner en studio à l’automne pour enregistrer son nouvel EP.

L’univers musical et visuel de First Draft, est à la fois sombre et porteur d’espoir. Le groupe, et notamment le choix de son nom s’est formé autour d’une idée : le premier pas, le premier essai, est toujours le plus difficile à faire. C’est souvent aussi le plus décisif, et il est commun de le redouter.